SKFK : le style durable avant l’heure
2021-05-01

SKFK : le style durable avant l’heure

La mode durable, qu’elle se concentre sur la protection de l’environnement ou les droits des travailleurs, est un sujet de discussion récent. Cela fait une décennie à peine que l’industrie et le grand public, à force de sensibilisation, s’y intéressent. Mais certains créateurs ont toujours défendu une approche consciente pour leurs designs, représentant une génération pionnière pour la mode responsable. C’est ainsi qu’est née SKFK (nommée SkunkfunK jusqu’en 2019), marque engagée fondée au Pays Basque en 1999. 

La force de l’imprimé

L’esthétique SKFK se reconnaît instantanément, équilibre entre des coupes urbaines et des tissus aux imprimés flamboyants. La marque développe ses imprimés de A à Z – pratique peu commune dans l’industrie – depuis son atelier de design situé au Pays Basque. Véritable ADN de la marque, les créations chatoyantes viennent parfaire de designs pensés pour être pratique et laisser libre de ses mouvements. En une vingtaine d’années, SKFK a collaboré avec 14 artistes pour développer des imprimés, les plus récents étant Giulia Ronchetti et Grems.

En plus de cette démarche créative complète, la marque a, dès ses débuts, insisté sur son attachement aux droits environnementaux et sociaux, bien avant que ces sujets soient discutés dans les medias ou par le public. C’est avec plaisir donc que The Alleah vous présente cet engagement visionnaire !

Des matières diverses pour une mode consciente

SKFK utilise de multiples matières respectueuses de l’environnement. Leur coton biologique est certifié Fairtrade® et non toxique. Une autre matière naturelle favorisée par la marque est le lin, réputé pour ses propriétés éco-responsables. En effet, cette plante nécessite 80% d’engrais en moins que le coton et se contente de l’eau de pluie pour sa survie ! Majoritairement produit en Europe et plus spécialement en France, le lin est ainsi une fibre idéale pour les marques conscientes comme SKFK.

La marque Basque va plus loin dans sa démarche en utilisant également des matières recyclées, comme le polyester réalisé à partir de déchets plastiques tels que des bouteilles à usage unique. SKFK ré-utilise également les coupures de matières jetées par ses centres de confection et recycle ainsi ses chutes de coton ! Le coton, même bio et éthique, nécessite d’occuper des terres agricoles, son recyclage permet donc d’en exploiter le moins possible.

Enfin, SKFK a également recours au LYOCELL, une fibre synthétique biodégradable. Cette matière innovante provient de pulpe d’arbre qui, dans le cas de la marque basque, sont des eucalyptus gérés de manière durable par leur fournisseur. La marque n’hésite donc pas à employer des matières diverses pour une offre large mais toujours responsable vis-à-vis de l’environnement !

Un engagement fort en faveur des droits humains 

Les droits humains et leur protection sont également au cœur du processus de SKFK ! En plus d’une certification Fairtrade®, la marque est membre de la Coalition Chetna. À travers ce projet, ils s’engagent un an à l’avance à acheter du coton biologique à de petites exploitations situées dans les États indiens du d’Odisha, du Maharashtra et du Telangana. Cette démarche est à triple bénéfice pour les producteurs de coton : l’engagement financier assure les 35 000 fermiers concernés d’un revenu même en cas de catastrophe, le prix payé par les marques est juste et leur santé n’est pas mise en danger par l’utilisation de pesticides comme c’est le cas avec le coton traditionnel !

La marque engagée a également publié un Code de Conduite que vous pouvez retrouver ici. Y sont notamment indiquées l’obligation de ne pas employer d’enfants, de laisser les travailleurs se syndiquer, de ne discriminer aucun employé et de les rémunérer selon le living wage* de leur région (un salaire qui peut dépasser le minimum wage légal en fonction des pays et qui se base sur un calcul du coût de la vie).

*salaire décent

Durabilité de A à Z

Comme vous pouvez le constater à la lecture de cet article, SKFK tient ses engagements durables sur tous les plans. Au niveau de la transparence, la marque n’a pas hésité à nous indiquer les noms et emplacements précis de leurs fournisseurs éthiques, répartis à travers le monde. On y retrouve notamment leurs fournisseurs indiens certifiés Faitrade et GOTS, deux usines chinoises certifiées OCS et BSCI, une compagnie portugaise leur fournissant du coton recyclé et, bien sûr, le siège de la marque situé à Bilbao au pays Basque.

La marque s’est également penchée sur un défi majeur de la mode responsable : l’impact carbone. Pour le réduire au maximum, SKFK transporte sa production uniquement via la mer (les bateaux utilisés par la marque émettant moins de CO2 que des avions), utilise du plastique biodégradable et des packaging renouvelables, et fait tourner ses bureaux à Bilbao avec à des énergies 100% renouvelables grâce au projet GoiEner.

La circularité tient une place importante dans les réflexions de la marque. Les matières qui composent leurs vêtements sont associées pour faciliter au maximum le recyclage des fibres et leur design permet un démantèlement facile des pièces. Des points de collecte de vêtements usagés sont également mis en place dans leurs boutiques pour être ensuite recyclés. La marque collabore avec l’entreprise Vintage For A Cause en leur faisant don de designs des saisons passées pour qu’ils puissent les transformer en nouvelles pièces et ainsi ne pas gaspiller de stocks d’invendus.

Enfin, SKFK a mis en place Circular Closet, un service qui permet à ses clientes de louer des tenues pour un style diversifié sans sur-consommer !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

douze + 9 =