Les pierres semi-précieuses sont-elles éthiques ?
2021-04-28

Les pierres semi-précieuses sont-elles éthiques ?

Comment vérifier que notre jolie pierre d’améthyste qui trône dans notre salon est bien éthique ? C’est objectivement assez compliqué de vérifier cela par la pierre semi-précieuse elle-même. Malheureusement, un cristal de lithothérapie peut effectivement ne pas du tout être éthique. Entre conditions de prélèvement, transport et revente, nos jolis cristaux ont bien du mal à être « clean ». Heureusement, The Alleah va tout vous expliquer.

Commençons par le commencement, et ce n’est pas très joli joli. Le marché des pierres semi-précieuses n’est pas haut en couleur. Mais expliquons cela point par point. Tout d’abord, et comme dit dans le chapô, il est assez compliqué de vérifier l’origine des pierres, ce qui est pourtant un des points les plus importants.

Le côté obscur de la pierre

Pour situer, un cristal est un élément solide naturel constitué de minéraux. Cela signifie qu’il est formé naturellement par la terre avec le temps et fait de lui une ressource fossile non renouvelable. Vous l’aurez compris, les pierres semi-précieuses ne sont pas infinies. Chaque extraction diminue un peu plus les ressources naturelles de la terre.

Ce n’est malheureusement pas tout. Pour extraire les pierres, ils faut du matériel spécial. Celui-ci est constitué de métaux lourds, ce qui pollue directement les ressources aux alentours ainsi que le sol et les différentes sources d’eau. Bref, un grand merci pour la planète.

En plus d’être très polluant donc, il ne faut pas négliger le fait qu’il y a des personnes qui viennent extraire ces pierres semi-précieuses. Et devinez quoi ? Non, ils ne sont pas bien payés. Oui, leurs conditions de travail sont proches de l’esclavage. Oui, il y a des personnes armées qui viennent les surveiller et qui leur demandent une taxe afin de pouvoir rentrer dans la mine. Oui, il y a des morts.

Les personnes qui travaillent dans l’extraction des pierres ont donc un salaire qui est plus que ridicule (aux alentours de $2 par jour soit environ $62 par mois) et y risquent parfois même leur vie. De plus, à force de travailler dans les mines ou dans les grottes, cela peut créer des maladies respiratoires à cause de la poussière qui y règne. Super !

Mais devinez ce qu’il y a de pire ? Le travail des mineurs. Des millions d’enfants vont tous les jours dans les mines afin de récolter ne serait-ce qu’un tout petit peu d’argent pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. À ce jour, on estime que 120 millions d’enfants entre 5 et 14 ans travaillent dans ce domaine d’extraction. Oui, c’est horrible.

Bref, on a donc un trafic massif de pierres semi-précieuses qui, en plus de polluer massivement, bafouent directement les droits de l’homme et de l’enfant. Comment dire que niveau éthique on est très loin du compte.

Il y a des solutions

Pas de panique ! Vous n’êtes pas obligé de mettre tous vos livres de lithothérapie dans un tiroir parce que vous ne voulez pas être complice de ces horreurs. Le meilleur moyen d’aider, c’est premièrement d’être au courant de ce qu’il se cache derrière vos pierres semi-précieuses, ensuite d’exiger une certaine transparence pour le prochain produit que vous allez acheter, puis enfin d’agir. On vous explique.

Déjà, sachez qu’au moins un cristal sur deux a transité par un circuit légal. Assurez-vous donc de consommer dans la bonne moitié. Pour cela, il faut acheter des pierres dont la provenance est connue et qui sont prélevées dans le respect des droits de l’homme, de l’enfant, et de leurs conditions de travail. Plus on demande de la transparence et de la traçabilité, plus les différents vendeurs de cristaux se sentiront obligés d’adapter leur trafic et d’ « assainir » leur provenance et leurs conditions d’extraction.

Que ce soit en bijoux, en accessoire ou en pierre, ces cristaux doivent donc être éthiques pour l’environnement et pour l’humain. C’est possible, ne vous inquiétez pas. Une pierre éthique est issue d’une marque ou d’un vendeur qui, premièrement, s’est engagé pour l’économie d’extraction. Cela signifie qu’il y a une juste rémunération contrôlée, que ce sont des contrats « durables » qui contribueront au développement socio-économique de l’endroit où les pierres sont extraites. Ensuite, il y a un engagement social : pas de surexploitation, des horaires contrôlés et justes, et enfin l’interdiction du travail des enfants. Pour finir, l’engagement environnemental est très important. Il contribue à réduire l’impact environnemental de l’extraction et diminuer la pollution qu’elle engendre.

Heureusement pour nous, il existe des marques qui sont éthiques de A à Z. Parmi elles, il y a aglaïa & co, Gemfields ou encore oh!mine qui sont respectueuses de toutes ces conditions. Ainsi, vous pourrez acheter des bijoux et des pierres bien éthiques !

L’or n’est pas si doré que ça non plus

En plus des pierres semi-précieuses, il faut faire attention aux bijoux que l’on achète, à commencer par l’or. Ses conditions d’extraction sont similaires à la plupart de celles des cristaux, ce qui n’est pas vraiment éthique. Pour y remédier, il faut acheter des bijoux en or avec le Label Fairmined. C’est « un label de certification qui atteste la provenance d’or produit par des mines artisanales et à petite échelle, répondant aux principaux standards mondiaux en matière de pratiques responsables ».

Petit disclaimer

Comme on vous l’a expliqué précédemment, l’extraction de pierres semi-précieuses est dévastatrice pour l’environnement et pour la cause humaine. Malheureusement, elles ne sont pas les responsables directes de ces dégâts. Elles sont les sous-produits d’activités minières dédiées à d’autres matériaux. Elles sont recueillis en mêmes temps que des ressources fossiles et matériaux utilisés pour la fabrication d’objets technologiques. Parmi eux, il y a le cuivre, l’or, le tantale ou encore le tungstène.

En bref, n’oubliez pas, la première chose à faire avant d’acheter quoi que ce soit, c’est de s’informer. Ainsi, vous respecterez les conditions sociales, environnementales et éthiques des produits !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

quinze − 2 =