Profitez des retours offerts et de la livraison gratuite en France, Belgique et Luxembourg dès 120€ d’achat.

Le jean, ce grand consommateur d’eau
2021-04-23

Le jean, ce grand consommateur d’eau

Le jean est un vêtement universel, mais sa production très gourmande en eau n’est pas des plus écoresponsables. Pour un seul jean, pas moins de 10 000 litres d’eau sont utilisés selon france bleu. Cette consommation massive est en partie due au procédé traditionnel de teinture. Cependant, des alternatives existent et la marque Lee a notamment passé le cap !

La mode consomme 4% de l’eau potable de la planète, or l’eau est une ressource précieuse dont la raréfaction est problématique, et l’un des vêtements le plus grand buveur d’eau est le jean. En effet la fabrication de cette toile use cette future denrée rare sur plusieurs étape de sa fabrication. Tout d’abord la matière première nécessitée pour la confection de cette toile est le coton et celui-ci boit le large chiffre de 5 000 litres d’eau pour seulement produire 1 kilo de coton d’après consoGlobe.

Concernant la stylisation du jean, le délavage du jean n’est pas en reste tout comme le procédé de teinture des pantalons en toile est également l’un des grands coupables du large chiffre de la quantité d’eau utilisée pour la fabrication des jeans. Les méthodes traditionnelles font en effet fi des enjeux environnementaux. La teinture à l’indigo par exemple, cette technique permettant d’obtenir le fameux bleu que nous connaissons tous, est problématique. Pourquoi ? Car l’indigo est issu d’une plante, l’indigotier (oui oui !). La matière se présente sous la forme d’une poudre colorée à la base insoluble dans l’eau, mais qui une fois réduite doit être plongée dans de l’eau chaude. Beaucoup d’eau chaude.

Mais le plus stupéfiant est peut-être le nombre de litres d’eau et les divers produits chimiques utilisés pour n’en fabriquer qu’un. En effet, un jean, c’est l’équivalent 285 douches soit entre 7000 et 10 000 litres d’eau. Également, les dommages environnementaux qui résultent de ces eaux usées et reversées font depuis longtemps polémique : il a en effet été estimé que 70% des rivières et lacs d’Asie sont aujourd’hui contaminés par 1 milliard de litres d’eaux usées produites par l’industrie textile.

70% des rivières et lacs d’Asie sont aujourd’hui contaminés par 1 milliard de litres d’eaux usées produites par l’industrie textile

La solution de Lee ou la teinture en mousse comme alternative

Indigood Foam Dye représente l’alternative écoresponsable idéale à la teinture traditionnelle. Pour ce procédé, l’eau habituellement utilisée dans la teinture à l’indigo se voit remplacée par une teinture en mousse. La quantité d’eau nécessaire à la teinte du fil est ainsi réduite de 100%. La seule eau encore nécessaire sera celle destinée à nettoyer les machines, dans une moindre mesure.

La quantité d’eau nécessaire à la teinte du fil est réduite de 100%

C’est donc sur cette technique qu’a misé la marque de denim Lee pour l’une de ses gammes de basiques, c’est à dire ses jeans les plus vendus. Celle-ci est actuellement en plein développement écoresponsable et propose tout une gamme de jeans durables, pour tous les styles et toutes les morphos. À noter que la teinture en mousse permet également de réduire la consommation d’énergie de plus de 60%.

Enfin, la manière dont nous entretenons nos jeans a également un impact. Nous vous en parlions il y a quelques jours, un jean lavé moins souvent dure plus longtemps ! Le lavage à la main consomme aussi moins d’eau, tout en préservant la toile. Cela nous permet donc, en tant que consommateurs, de boucler la boucle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

deux × un =