Le décodeur : le vrai prix d’un manteau Made In France
2020-10-16

Le décodeur : le vrai prix d’un manteau Made In France

Pour le deuxième rendez-vous de la rubrique du décodeur, nous avons enquêté sur le vrai prix d’un manteau made in France. Pour rappel : le décodeur s’interroge sur les véritables coûts des pièces fabriquées dans des conditions éthiques. Bastien, d’Atelier Loden, est notre interlocuteur privilégié avec sa campagne Ulule qui démarre tout juste.

Une quinzaine de jours avant le début de sa campagne, Bastien m’appelle pour me parler de son projet. La marque anonyme que nous avions présenté sur la vidéo décodeur d’Instagram est en fait Atelier Loden. Bastien a longtemps cherché le manteau pour homme idéal : bien coupé, plutôt long, dans une belle laine, costaud et résistant aux hivers qui passent ; il ne l’a jamais trouvé. Son objectif a été, après quelques recherches, de concevoir un manteau le plus français possible : laine, doublure, boutons, étiquette et zip français, et bien sûr confection française. 

Avant de vous parler de coûts et de provoquer un ébahissement général, je vais vous expliquer la démarche esthétique de Bastien. Tout le travail de modélisme s’est tourné autour de la conception d’un manteau à plusieurs déclinaisons. Pour proposer un manteau qui conviendra au plus grand nombre, il a souhaité permettre à ses futurs clients de pouvoir en personnaliser 6 caractéristiques : le type d’épaules, de col, de poches, la longueur totale et celle des manches, ainsi que la couleur ; proposant de ce fait des modèles qui sont en réalité mixtes.

Maintenant, parlons du coût que représente la production d’un manteau 100% made in France. La confection d’une pièce unitaire (matières premières + travail de l’atelier) coûte environ 315 euros à Bastien (c’est une moyenne établie parmi les différentes longueurs de manteau et de manches proposées). 

S’agissant du coût des matières premières : 

  • 46 euros pour un mètre de laine française sachant qu’il en faut un peu plus de 2 en moyenne, soit une centaine d’euros
  • 13 euros pour un mètre de doublure française pour un besoin d’environ 2 mètres, disons 25 euros
  • 10 euros environ comprenant les boutons, le zip et l’étiquette française

Nous sommes déjà à une moyenne de 135 euros pour les matières premières.

Atelier Loden - Modèle Châtillon
  • L’atelier, situé à Châtillon sur Indre, facture 180 euros la confection d’un manteau et représente plusieurs heures de travail.

Nous sommes donc déjà bien à 315 euros de dépenses pour le créateur. À cela s’ajoute les frais de recherche autour des premiers prototypes, les frais généraux de marketing, de communication, et de packaging. Pour ces différentes raisons, le manteau financé en précommande via une campagne Ulule sera à 499 euros les trois premiers jours, puis à 549 euros. Cela vous paraît élevé ? Sachez que Bastien ne remboursera tous ses frais antérieurement engagés que s’il vend au minimum 130 manteaux (ce chiffre a augmenté depuis le tournage de notre vidéo Instagram car quelques coûts supplémentaires se sont ajoutés). 

Se fournir en France et produire en France représente un vrai coût, surtout s’il s’agit d’une pièce élaborée comme le manteau. Bastien s’était également renseigné pour les laines italiennes (entre 28 et 40 euros le mètre selon la gamme) ou portugaises (entre 20 et 22 euros le mètre), mais son parti pris ici est également de soutenir la filière textile française, dont les prix sont plus élevés en raison de la main d’oeuvre qui est la plus chère d’Europe. Ces fournisseurs de laine et de doublure possèdent d’ailleurs le label Entreprise du Patrimoine Vivant délivré par l’Etat pour la protection des savoir-faire d’excellence. Il est évident qu’une enveloppe de 500 euros représente une belle somme pour un manteau, mais en réalité cette fourchette de prix correspond à beaucoup de marque moyenne/haut de gamme comme Sandro ou même Balibaris. Bastien a volontairement souhaité ne pas fixer une marge significative pour lui afin que le manteau reste accessible au plus grand nombre (s’il vend 200 manteaux, sa marge personnelle ne sera que de 32 euros par pièce, et avant cela il restera déficitaire).

Les pièces éco-responsables faites dans de belles matières tiennent plusieurs promesses, dont celle de tenir dans la durée, en tout cas bien plus que des produits largement industrialisés faits de matières moins nobles qu’une laine made in France. Bien que la mode évolue et fonctionne par cycle, il est intéressant pour ce genre d’achat de le considérer comme un investissement et une promesse d’intemporalité. C’est en ce sens la promesse qu’a tenu le caban d’Yves Saint Laurent, déjà présenté dans sa collection de 1962, où cette pièce pour femme est largement empruntée au vestiaire masculin par son appartenance au costume de la marine, qui ne souligne pas la silhouette féminine. Cette même allure est encore prisée aujourd’hui, notamment avec la mode des vestes de costume un peu oversized. Un manteau à coupe mixte en laine comme le propose Bastien peut s’inscrire dans la durée des silhouettes au fur et à mesure que les hivers passeront.

Pour découvrir les 216 combinaisons possibles des manteaux d’Atelier Loden 100% made in France, cliquez-ici pour accéder à la campagne Ulule.

Atelier Loden - Modèle Mazamet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

dix + dix-sept =