Le cuir alternatif : révolution durable ou opération marketing ?
2021-03-16

Le cuir alternatif : révolution durable ou opération marketing ?

L’utilisation de cuir alternatif ou vegan a fortement augmenté ces dernières années. Mais les nombreuses options et leur opacité relative divise les acteurs de la mode responsable sur leurs propriétés durables. The Alleah se joint à cette réflexion, en essayant de démêler les coups de com’ des initiatives réellement engagées.

La dernière actualité en date concernant le cuir vegan provient de la maison Hermès. Réputée pour sa valorisation de l’artisanat et ses iconiques modèles de maroquinerie, la marque a provoqué un vif intérêt en annonçant la production d’un sac en cuir de champignon. Pour cela, le label de luxe a fait appel à l’entreprise californienne MycoWorks. Cette dernière a conçu Sylvania, matériau réalisé à partir du mycelium (un réseau de fils provenant de la structure des racines d’un champignon) développé en laboratoire, puis tanné et poli par les artisans Hermès en France. En résulte un cuir alternatif dont la qualité et la durabilité ont séduit la maison. Le sac de voyage Victoria sera réalisé dans cette matière, mais Hermès continuera également à produire sa version en cuir 100% animal.

© Hermès

L’utilisation d’une innovation biotechnologique par Hermès est une excellente nouvelle pour le luxe responsable, mais la marque est loin d’être éthique sur tous les plans. En effet, pas plus tard qu’en novembre 2020, le média australien ABC révélait qu’Hermès projetait d’injecter des millions de dollars dans l’un des plus grands élevages de crocodiles d’Australie pour utiliser leur cuir. L’utilisation de cuirs exotiques, bannie par de nombreuses marques de luxe comme Chanel, est particulièrement cruelle pour les animaux concernés. Si Hermès propose donc une belle alternative aux consommateurs soucieux du bien-être animal, ils maintiennent des pratiques décriées par de nombreuses associations défendant l’environnement. Cela pose donc la question de la motivation derrière ces actions, et pourrait décourager des clients se refusant à financer des pratiques qui heurtent leurs valeurs malgré une offre de matériaux variés. 

Si certaines marques investissent dans des matières toujours plus innovantes et concentrées sur la durabilité, le terme “cuir vegan” peut aussi cacher un festival de greenwashing. Une chaussure réalisée en polyester peut tout à fait être présentée comme vegan et donc responsable, or cette matière (quand elle n’est pas recyclée) est l’une des plus polluantes au monde car dérivée du pétrole dont l’extraction est dévastatrice pour l’environnement. Il existe heureusement de nombreuses alternatives durables ! Par exemple, le cuir d’Hevéa, réalisé à partir de sève d’arbres, responsable à partir du moment où il est certifié Forest Stewardship Council. Autres exemples plus connus : le Pinatex réalisé à partir d’ananas ou le cuir de cactus. Chaque cuir, vegan ou non, possède ses propriétés et peut aller du très responsable à la catastrophe écologique. Nous vous conseillons de consulter attentivement la description des produits qui vous intéressent et de ne pas hésiter à faire des recherches avant un achat !

Malgré les opérations de communication et le greenwashing qui touche le cuir alternatif, il semblerait que l’industrie fasse un réel effort ces dernières années pour développer des alternatives respectueuses des animaux et de l’environnement. Par exemple, en octobre dernier, Bolt Threads  a réuni plusieurs acteurs majeurs de la mode pour étudier l’utilisation de son cuir de champignons dans leurs produits. Parmi eux, la légendaire Stella McCartney et le groupe Kering, qui possède notamment Saint-Laurent, Balenciaga, Gucci ou Alexander McQueen. Des marques responsables comme Taylor + Thomas ou Funky Kalakar proposent également des produits vegans éthiques ! Les exemples sont de plus en plus nombreux, et avec de bonnes volontés derrière ils ont le pouvoir de révolutionner l’industrie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

onze − trois =