Clear Fashion, ViJi : Que valent les applications de notation de vêtements ?
2020-12-21

Clear Fashion, ViJi : Que valent les applications de notation de vêtements ?

Comment savoir si une marque est vraiment éthique  ? les applications Clear Fashion et Viji évaluent les marques pour faciliter le choix des consommateur.ice.s., mais qu’analysent-elles exactement ? Enquête :

L’industrie de la mode regorge de problèmes sociaux et environnementaux, et à l’heure du greenwashing, savoir si une marque est vraiment éthique relève du parcours du combattant. Si les étiquettes de nos vêtements pouvaient être aussi détaillées que celle d’un paquet de biscuit, nous serions mieux informés pour bien choisir nos vêtements. Aujourd’hui la confusion règne pour savoir où, comment, avec quoi et dans quelles conditions ceux-ci sont fabriqués. Pour résoudre ce problème, deux applications évaluent les marques de mode et leurs produits pour apporter une information claire et complète aux consommateur.ice.s

Pourquoi la mode manque de transparence ?

Un vêtement peut être déclaré « Made in France », bien qu’il n’ait pas été produit en totalité dans l’hexagone. Prenons comme exemple une chemise confectionnée en Chine dont seuls les boutons seraient cousus à Amiens, si l’une des étapes de confection, aussi infime soit-elle, est réalisée en France, l’étiquette “Made In France” peut être appliquée. Autre paradoxe, un vêtement peut être fabriqué en Inde dans un atelier respectueux des ouvriers et de leurs conditions sociales et inversement, car certains ateliers de confection en Europe ne respectent aucune réglementation. Pour mémoire, cet été la marque Boohoo qui fabrique ses vêtements à Leceister en Angleterre avait été épinglée pour esclavage moderne.

L’opacité dans la mode est historique et propre à son industrie

Historiquement une marque ne mentionnait pas ses fabricants pour ne pas dévoiler ses secrets de fabrication. Avec le temps l’opacité a perduré, non par la peur de livrer l’information aux concurrents, (qui souvent font fabriquer les vêtements dans les mêmes usines), mais par manque d’information de la part des marques elle-même. Les marques de fast fashion produisent en si grande quantité qu’elles font appel à de nombreuses usines différentes selon les spécificités de chaque produit. Disséminées dans des villes et pays différents, chacune de ces usines sous-traitent à leur tour la confection à d’autres manufactures, et au fur et à mesure la marque n’est plus en mesure de connaître précisément sa chaîne de production.

Clear Fashion et Viji : deux applications évaluant les actions concrètes de marques pour le consommateur.ices.s

Partant de ce constat, Clear Fashion et ViJi s’attèlent à rendre la mode plus transparente. Chacune de ces applications passe en revue les marques de mode selon des critères de notation spécifiques : environnementaux, humains et sanitaires. Ces deux applications sont complémentaires, chacune a un fonctionnement et une méthodologie distincte pour atteindre le même objectif : accompagner les marques dans leur transition écologique et responsable. Zoom sur chacune de ces applications :

Clear Fashion : porter la voix des consommateur.ice.s auprès des marques pour les inciter à la transparence

L’ambition de Clear Fashion est avant tout d’informer le grand public à partir de données précises, tracées et vérifiées. Pour ce faire, l’application Clear fashion évalue les marques sur plus de 150 critères répartis en 4 thématiques : environnement, humain, santé, animaux.

Quelles marques sont vérifiées dans l’application ?

Toutes les marques peuvent être vérifiées. À ce jour 125 marques sont répertoriées, et les utilisateur.ice.s ont demandé à évaluer plus de 300 marques. En effet, si une marque que vous cherchez ne figure pas dans la liste, l’utilisateur.ice peut demander l’ajout de celle-ci. Les requêtes directes des consommateur.ice.s donnent ainsi plus de poids à l’application lorsqu’elles démarchent les marques pour les évaluer.

Comment se déroule l’évaluation de la marque ?

Lorsque Clear fashion sélectionne une marque à auditer, elle prévient la marque de son intention de l’évaluer sous 30 jours. Si la marque n’a pas répondu à la sollicitation dans ces délais, la note est effectuée directement par les investigations des équipes de Clear Fashion. La non réponse de la marque est notifiée dans sa fiche. Si au contraire, celle-ci répond, l’investigation se fait à partir de document donnés par la marque. La notation se fait à date, c’est-à-dire sur les actions en cours et non sur les promesses et les engagements à long terme. Pour Clear Fashion, l’implication d’une marque à faire preuve de transparence est le premier pas vers la prise de conscience et la volonté de mieux faire.

VIJI : accompagner les marques à tracer leur chaîne de production pour faire preuve de transparence

L’application ViJi évalue également les marques et propose aussi aux consommateur.ice.s de scanner les produits ou de demander l’évaluation des enseignes.
Néanmoins, cette partie à destination des consommateur.ice.s est l’envers du décor de ViJi. En effet, le cœur de métier de la start- up ViJi est de tracer la chaîne de production des clients qu’ils accompagnent. Si cette transparence est une évidence pour toutes les jeunes marques de mode éthiques, pour les marques « traditionnelles » travaillant avec des centaines d’ateliers de production partout dans le monde, recenser chacune de ses usines et vérifier leur conformité est un travail chronophage. C’est justement ce travail de traçabilité que ViJi apporte, avec une méthodologie spécifique et des moyens innovants, notamment dans l’authentification de documents d’audit. Ainsi, ViJi travaille main dans la main avec les marques pour faire de l’éco-responsabilité non pas un sujet de communication mais bien un cheval de bataille interne à l’entreprise.

Ces deux applications sont des solutions concrètes  pour consommer la mode de façon plus responsable en choisissant ses marques en conscience.

Sources : Entretien avec Josselin Vogel, fondateur de ViJi et Laura Gay responsable communication chez Clear Fashion.
Crédits photos : Clear Fashion et ViJi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

onze + neuf =